C’est de l’industrie chimique qu’émergent les bio matériaux de demain

L’Union des Industries Chimiques d’Aquitaine (UIC) représente les entreprises de la chimie dans la région depuis le début du 20ème siècle.

Pour la déléguée régionale, Dominique David, ce secteur a de l’avenir : actif, il va devoir recruter massivement dans les 10 ans ; investi dans la recherche & le développement, il conçoit aujourd’hui les biomatériaux de demain.

Quelles sont les grandes dates de l’UIC ?

La Fédération Patronale de la Chimie de Bordeaux et du Sud-Ouest a été officiellement créée le 29 juin 1920.
Elle est devenue l’Union des industries chimiques d’Aquitaine en 2000.
Comme tout syndicat professionnel, nous réunissons nos adhérents autour d’échanges avec l’extérieur, nous mutualisons des services pour mieux les accompagner sur des points techniques ou réglementaires, nous jouons le rôle d’interface avec les pouvoirs publics et assurons la promotion de nos métiers auprès des jeunes. En 2010, nous avons lancé Aquitaine Chimie Durable (A.C.D.).

Ce cluster régional regroupe de nombreux acteurs (fournisseurs, utilisateurs…) qui collaborent pour développer la filière chimie et matériaux régionale.

Le secteur industriel chimique pèse-t-il lourd dans la région ?

Il représente environ 9 000 salariés en Aquitaine.
Même si la reprise des activités industrielles en France est plutôt lente, notre secteur ne perd pas d’emplois.

Mieux : dans les 10 ans à venir, le nombre important de départs à la retraite va nous permettre de recruter massivement, et des profils très différents.
Les industries chimiques ont, pour elles, de sérieux atouts : nos usines, qui ont exigé de lourds investissements, sont difficilement délocalisables ; cette branche bénéficie d’un très faible turn-over, emploie à 99,5% des CDI plutôt bien rémunérés, avec une convention collective favorable et des possibilités d’évolution rapide. La culture de la sécurité y est très présente et imprègne l’ensemble des salariés.
D’ailleurs, on déplore nettement moins d’accidents dans l’industrie chimique que dans bien d’autres secteurs.

Mais, dans le contexte actuel de réduction des déchets, de maîtrise des énergies et des ressources naturelles, quel est l’avenir du secteur industriel chimique ?

C’est précisément de la chimie qu’émergent les solutions qui permettent de consommer moins et mieux, de stocker l’énergie plus longtemps et de répondre aux exigences d’un développement durable.
L’industrie chimique travaille depuis des années sur le remplacement des composants d’origine fossile par des composants d’origine végétale.

L’Aquitaine est d’ailleurs une région à la pointe de cette recherche, largement soutenue par les pouvoirs publics. Des projets émergent, comme la fibre de carbone d’origine végétale qui entre dans la composition des matériaux destinés à la fabrication de voitures beaucoup plus légères, donc moins gourmandes en carburant.
En Aquitaine, nous avons la forêt, le maïs : une ressource de biomasse importante pour le développement de la chimie durable. Ce vent d’innovation soufflera d’ailleurs sur le salon « Matériaux innovants et chimie des matériaux », une opération d’envergure européenne que l’UIC organise pour la troisième année consécutive.
Le but : afficher nos compétences régionales en matière de chimie durable, mais aussi générer du business entre les porteurs de solutions R&D et les donneurs d’ordre nationaux ou européens sur la thématique des matériaux innovants. Un rendez-vous à ne pas rater, les 18 et 19 mai 2016 à la Cité Mondiale.


Le saviez-vous ? La réglementation imposée aux industries chimiques françaises est la plus stricte du monde.

[Elle l’a dit] « Bordeaux Gironde Investissement est un partenaire incontournable »
« L’UIC accompagne ses adhérents dans leur fonctionnement au quotidien mais dès qu’il s’agit d’accueillir une nouvelle activité, ou d’accompagner un projet de développement, nous travaillons en réseau avec les acteurs institutionnels et en particulier, Bordeaux Gironde Investissement. Nous avons des rendez-vous réguliers pour échanger sur les projets d’entreprises, les manifestations et les différentes actions organisées autour de notre activité. C’est devenu pour nous un partenaire incontournable. »

Nombre de collaborateurs :
2 salariés sur UIC, 2 sur ACD.
3 collaborateurs et contributeurs extérieurs.
7 personnes qui accompagnent le développement des missions (jeunes retraités dynamiques ou actifs encore en poste).

Pour mieux la connaître
Dominique David, 53 ans
Née à Montpellier.
Mariée, 4 enfants

  • Son parcours
  • 1984 : diplômée de L’Efap de Paris (école des nouveaux métiers de la communication).Elle réalise l’ensemble de sa carrière dans ce secteur.
  • De 2006 à 2014 : dirige une agence de communication, prestataire dès 2011 d’Aquitaine Chimie Durable (ACD).
  • Depuis novembre 2015 : Déléguée Générale de l’UIC et d’ACD.
  • Une devise : « Courage et ténacité ».
  • Un personnage qui l’inspire : Marie Curie.
  • Ses hobbies : Musique et art contemporain.
  • Son péché mignon : Le vin du Château Chasse-Spleen.
  • fb041b4262e28ce3af4ed08be80a5f3d^^

    Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

    Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

    C'est fait !

    12 Partages
    Tweetez
    Partagez
    Partagez12