1/ UAV SHOW fête ses 10 ans lors de cette édition. Quelle rétrospective pouvez-vous faire ?

UAV Show devait fêter ses 10 ans en 2020 mais la situation sanitaire nous a contraint à reporter le salon à cette année. En 2010, l’UAV Show a été le 1er rendez-vous européen du drone civil, impulsé par la dynamique de la région Nouvelle-Aquitaine qui souhaitait devenir leader dans ce domaine.

L’UAV SHOW accueillait sur 1000 m2 une cinquantaine d’exposants, tous ravis de pouvoir enfin présenter leurs innovations au plus grand nombre et nouer des partenariats. L’utilisation du drone en dehors du domaine militaire a multiplié les différents usages et ainsi développé les progrès technologiques.

Les grands groupes, qu’ils soient fabricants ou utilisateurs, investissent de plus en plus dans le drone, ce qui crédibilise, structure et consolide la filière toute entière. L’UAV Show aujourd’hui, c’est plus de 110 exposants, 2500 visiteurs et un rayonnement international, même si limité cette année à cause du contexte sanitaire.

2/ Que nous réserve cette édition 2021 ? Dans quel esprit êtes-vous à l’approche de l’événement ?

L’effervescence à 1 mois du salon est toujours palpable. Cette année néanmoins, elle est plus forte que sur les autres éditions. Les difficultés de prévision à moyen-terme à cause de la situation sanitaire actuelle font que beaucoup de choses se sont décidées dans les deux derniers mois, notamment pour de nombreux exposants qui prudemment attendaient de connaître l’évolution de la situation avant de valider leur présence.

Donc l’organisation a été très soutenue cette année sur les deux derniers mois. Mais il fallait s’adapter et ça en a valu la peine !

UAV SHOW rassemblera 110 exposants nationaux et internationaux et accueillera 2500 visiteurs professionnels.

La richesse de l’UAV Show est de rassembler TPE, PME, institutionnels, ou grands groupes qui ont tous un but commun : utiliser les drones pour élargir le champ des possibles tout en assurant sécurité et réduction des nuisances pour la population.

Donc l’UAV Show, c’est toujours 3 jours d’émulation avec des projets innovants, des faiseurs, des investisseurs, des rêveurs qui poussent les limites aussi parfois…

C’est toujours très positif et en général les exposants et visiteurs nous le font remarquer.

3/ Comment envisagez-vous le marché du drone dans les 10 prochaines années ?

C’est très difficile à dire avec certitude. Il y a dix ans, les prévisions de croissance du marché embryonnaire du drone se chiffraient en milliards d’euros. Aujourd’hui, on est loin de cela.

90% des entreprises du drone en France font moins de 100.000 euros de chiffres d’affaires par an. Le drone est un secteur ambivalent. L’outil drone est basé sur la technologie embarquée. Il y a un vrai savoir-faire, une ingénierie derrière chaque drone mais 50% des usages aujourd’hui se font pour l’audiovisuel et le cinéma.

Le marché se structure nettement depuis quelques années. Les fabricants de drones investissent beaucoup dans la fiabilité et la sécurité des outils. Associé à une formation de télépilote exigeante et un vrai service de traitement de la donnée, l’usage du drone ouvre de nombreuses autres opportunités d’applications métiers : agriculture de précision, gestion des réseaux (énergie, transports), surveillance et sécurité, topographie, transports de marchandises et médicaments…

L’insertion du drone dans l’espace aérien, la sécurité dans l’espace urbain, l’autonomie des batteries, la fiabilité des données recueillies, mais aussi l’acceptation sociétale détermineront l’avenir du drone dans les prochaines années.

INTERVIEW : François Baffou, Président de Bordeaux Technowest et commissaire du salon UAV Show

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez