2 bordelais figurent  parmi les 9 ingénieurs de l’année de l’Usine Nouvelle, Pierre Vivini et Thomas Samuel.

Chef du projet Laser mégajoule à la direction des applications militaires du CEA au Barp près de Bordeaux, Pierre Vivini, vient d’être sacré ingénieur de l’année lors de la remise des prix organisée par l’usine Nouvelle et Industrie et Technologie.

C’est lui qui a mené le démarrage de cette partie du programme de simulation qui doit pérenniser la force de dissuasion nucléaire française.

Inauguré en octobre dernier après  années de construction, le LMJ est l’instrument qui, couplé avec la simulation numérique, doit reproduire, à très petite échelle, ce qui se passe dans une arme nucléaire.

Par ailleurs, Thomas Samuel, PDG de Sunna Design, a reçu le prix développement durable lors de ce même palmarès. Spécialiste de candélabres solaires  destinés aux  pays qui  n’ont pas accès à l’électricité,  cette start up bordelaise (2 millions d’euros CA,  22 collaborateurs) a déjà reçu beaucoup de prix.  Conçus et fabriqués à Blanquefort en Gironde depuis 2013, ces lampadaires résistent à des températures extrêmes (de – 20 à + 70 °C) grâce aux batteries NiMH (nickel-hydrure métallique).

(Source : L’Usine Nouvelle 5/12/2014)

41d21fb4639991c04b135a95e503e618]]]]]]]]]]

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez