« La Cité du Vin marquera notre premier semestre 2016 »

Actualité chargée pour SNC-LAVALIN.
Le groupe d’ingénierie et de constructions (l’un des plus importants au monde) participe au développement de Bordeaux Métropole, avec, entre autres, la cité du vin ou le futur Pôle Océanographique de l’université Bordeaux.

Jean Dumesnil, directeur du Développement (division ingénierie des infrastructures agroalimentaire et industrie), fait le point sur ces bâtiments emblématiques.

Quelle est aujourd’hui l’importance du groupe SNC LAVALIN ?

Fondée en 1911, SNC-Lavalin est l’un des plus grands groupes d’ingénierie et de construction au monde. Nous savons nous adapter aux environnements des contrées dans lesquelles nous sommes implantés.
Pour les pays à fort développement, nous proposons des solutions dans des secteurs comme le pétrole et le gaz, les mines, la métallurgie, mais aussi les infrastructures et l’énergie (hydroélectricité notamment).
Nos solutions d’ingénierie plus classiques concernent plutôt nos clients européens (infrastructures pour la ville et les transports, bâtiments complexes pour la santé, l’enseignement, la culture, le tertiaire et l’industrie…).
Notre spécificité, c’est la possibilité de fournir à nos clients, qu’ils soient publics ou privés, des services complets, personnalisés, des projets gérés de A à Z, des esquisses jusqu’à la mise en service.

Quelles sont les missions de votre agence dans la région ?

Notre agence mérignacaise est spécialisée dans l’expertise agroalimentaire.
Elle a près de 350 réalisations industrielles à son actif rien qu’en Aquitaine.
Même si, à l’étranger, nous accompagnons de grands comptes comme Danone (Moyen Orient, Afrique…) ou Mars (Asie, Amérique du Nord), (nous venons de livrer une usine pour la filière du canard en Chine, une autre pour la volaille sur l’île de la Réunion), nous nous intéressons aussi aux projets plus modestes de notre territoire.

75% de notre clientèle en région (et au niveau national) est constituée par des EPI et des PMI du Limousin, Poitou-Charentes, Aquitaine, Midi-Pyrénées et une partie du Languedoc Roussillon.

Sur la Métropole, quelle est votre actualité ?

Elle est riche !
Nous venons de livrer l’école Condorcet à la ville de Bordeaux.
La construction du complexe sportif de Bellegrave à Pessac est en cours, de même que la modernisation du siège des Urssaf au Lac.
Au port de Bassens, nous réalisons l’extension des silos de stockage céréalier.

Mais le projet qui marquera pour nous le premier semestre de l’année, c’est bien sûr la livraison de la cité du vin.
Les derniers mois seront consacrés à la vérification des travaux et au listing des réserves.
Juste en face, nous participerons à l’opération du futur siège du Crédit Agricole d’Aquitaine en lieu et place de l’ancienne usine Lesieur.

Enfin, dans le cadre du programme « Mission Entreprise » organisé par KEDGE Business School, SNC-Lavalin a signé une proposition d’étude collaborative.
En confiant une mission à des étudiants chinois, nous nous offrons l’opportunité de recueillir leur vision et leurs recommandations sur les enjeux propres à notre secteur d’activité et à notre marque.

Avec un carnet de commande près d’un an et demi devant nous, nous fêterons l’an prochain les 30 ans de notre agence bordelaise dans la sérénité.

[alert alert_type=”info” ]
[Il l’a dit] : « Pourquoi aller chercher très loin ce que l’on a à la porte de son entreprise »
« Invest in Bordeaux est, à mon sens, la seule entité spécialisée dans la fédération des énergies. Son unique objectif est à la fois simple et ambitieux : rendre Bordeaux et sa métropole de plus en plus attractifs. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur une équipe pluridisciplinaire qui n’est jamais arrêté par la barrière de la langue ou de la culture. Des atouts certains pour les investisseurs étrangers. Invest in Bordeaux effectue une veille active sur son territoire : c’est grâce à eux par exemple, que nous avons bénéficié d’une coopération avec Kedge Business School. Pourquoi aller chercher très loin ce que l’on a à la porte de son entreprise ? »
[/alert]

Nombre de salariés : 40 000
Chiffre d’affaires : 9 Milliards de dollars canadiens
www.snclavalin.com

Pour mieux le connaître
42 ans, né le 6 octobre 1973 à Magny-en-Vexin (95) marié, 3 enfants.

  • Parcours scolaire et professionnel : Double formation ingénieur électrotechnicien et commercial (via Kedge BS, ex BEM). J’ai évolué dans de grands groupes du BTP en France. Parti d’un poste opérationnel et technique, je me suis orienté vers un poste de directeur de développement au sein de SNC Lavalin.
  • Sa devise dans le travail : « Donner l’exemple »
  • Ce qu’il déteste : L’hypocrisie et le renoncement
  • Un chantier qu’il aurait aimé réaliser : Un parc d’attraction comme Eurodisney par exemple.
  • Un autre métier : Professeur, afin de transmettre un savoir et donner envie « de faire ».
  • Son livre de chevet : Le Petit Prince (Saint Exupéry)
  • Un voyage : La Thaïlande
  • Ses hobbies : Ma famille, mes amis, un peu de sport et des sorties culturelles (cinéma, théâtre, concert, opéra).

© photos : Philippe CAUMES

71e3f623b4966a913b6801bd73b79df7ppppppppppppppppppppppppppppp

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

106 Partages
Tweetez
Partagez38
Partagez68