UNE OFFRE IMMOBILIÈRE ATTRACTIVE

En immobilier d’entreprise, 2017 est l’année de tous les records pour Bordeaux

Grâce à une hausse de 33% du volume des bureaux échangés et de plus de 60% pour les locaux d’activité et entrepôts, l’agglomération bordelaise s’est hissée sur le podium des métropoles françaises en matière d’immobilier d’entreprise, et confirme ainsi la forte dynamique économique enclenchée ces dernières années avec une attractivité au top.

NOTRE EXPERT

Sophie DOMINGO

Conseil en implantations

Tél. 05 57 14 06 45

Un marché en pleine expansion

Bordeaux a tous ses voyants économiques au vert :

  • Première métropole française pour la création d’entreprise,
  • Des implantations de grands noms : Betclic, Hermès, OVH, Ubisoft,…
  • Des grandes entreprises locales qui se développent : Dassault, Thalès, CNB, CDiscount,…

Et profite de l’effet d’entrainement issu des grands projets d’aménagement :

  • économiques : l’OIN Bordeaux-Euratlantique sur une emprise de plus de 700 ha, l’OIM Bordeaux-aéroparc autour de tous les grands noms de l’aéronautique, l’OIM Bordeaux Inno campus,
  • urbains : Bordeaux-Euratlantique, Brazza, Bassins à flots,…

Cette forte poussée « expansionniste » s’est traduite en immobilier d’entreprise par des résultats record.
En effet, selon l’Observatoire de l’immobilier d’entreprise de Bordeaux (Oieb), 2017 a vu la surface cumulée des transactions grimper à 165 000 m² pour les bureaux et 380 000 m² pour les locaux d’activités et entrepôts.

Sur le marché des bureaux, ces 165 000 m² ont fait l’objet de 323 transactions dont 161 sont inférieures à 200 m² soulignant une nouvelle fois que l’agglomération bordelaise est un territoire de petites entreprises et startups où il fait « bon entreprendre ».
Sur la répartition géographique, les équilibres restent globalement les mêmes avec plus de la moitié des transactions situées en hyper-centre ; en suivant arrive le secteur ouest de l’agglomération qui cumule plus du quart des transactions et se caractérise par des opérations de très grandes surfaces.

Mais 2017 a été surtout l’année des records sur le marché des locaux d’activités et entrepôts.
L’agglomération bordelaise est passée d’une surface de transactions de 235 000 m² en 2016 à 380 000 m². Ces chiffres confirment sa position au niveau national en matière de production et de logistique : Bordeaux est en passe de devenir un hub logistique et productif.
C’est la partie sud/sud-ouest ainsi que ouest qui concentre la majorité des transactions et surfaces.

De la même manière que la demande placée, le marché de l’investissement est aussi dynamique : 275 millions d’euros ont été investis dont 200 millions en bureaux, 40 millions pour des commerces et 35 millions en locaux d’activités et entrepôts ; et le volume d’offre globale à un an couvre 325 000 m².

Des couts compétitifs

  • S’implanter à Bordeaux ou en Gironde, c’est choisir un prix au m² compétitif par rapport aux autres grandes métropoles dans un marché soutenu par une dynamique ambitieuse de grands projets d’aménagement.

Bureaux

Centre ville :

valeur prime : 228€ HT/m2/an
neuf : 190€ HT/m2/an
seconde main : 155€ HT/m2/an

Périphérie :

valeur prime : 158€ HT/m2/an
neuf : 148€ HT/m2/an
seconde main : 118€ HT/m2/an

Locaux d'activité

Entrepôts :


neuf : 50-65€ HT/m2/an
seconde main : 40-45€ HT/m2/an

Bâtiments d’activités :


neuf : 65-85€ HT/m2/an
seconde main : 50-65€ HT/m2/an

source : Observatoire de l’Immobilier d’Entreprise – A’URBA, 2017

  • Choisir Bordeaux, c’est aussi réaliser une économie de 30% par rapport à une implantation à Paris en terme de cout de la vie.
  • Les dernières actualités du secteur
pulvinar elementum ut ut luctus nec amet, id porta. quis dolor fringilla
Partagez
Tweetez
Partagez
0 Partages