Après 2 années marquées par la crise sanitaire, une nouvelle dynamique de l’emploi semble se confirmer en Gironde et en Nouvelle Aquitaine dans un contexte marqué cependant par les incertitudes liées à la guerre en Ukraine.

Selon les dernières données disponibles sur les premiers mois de l’année, la Gironde se situe dans une dynamique prometteuse et se positionne parmi les départements les plus créateurs d’emplois tout en ayant retrouvé le niveau de recrutements des cadres d’avant crise.

En termes d’attractivité, après une année 2021 qui a enregistré sur le territoire girondin l’implantation de 150 nouvelles entreprises générant 3100 emplois à 3 ans, 2022 s’annonce également bien orientée malgré la crise internationale.

📌 3ème département pour les créations d’emplois nettes

Depuis le début d’année 2022, plus de 3 500 créations d’emplois nettes ont été enregistrées en Gironde d’après les données du Cabinet Trendeo, ce qui la place au 3ème rang des départements (hors Paris) après les Hauts de Seine et la Haute Garonne.

Au niveau infra départemental, Bordeaux se place au 2ème rang des zones d’emploi (hors Paris) après Toulouse et avant Lyon et Nantes avec 3 250 créations.

Parmi les activités les plus créatrices d’emplois, arrivent en tête la production de services, le numérique, la production industrielle.

 

Interrogés par La Tribune, les chefs d’entreprises bordelais, face aux besoins croissants de recrutements, se disent prêts à embaucher plus de 11 500 personnes en 2022 dans les 28 communes de la métropole, des emplois durables en CDI, en CDD de plus de 6 mois ou en alternance. C’est un record puisque en 2021, les intentions d’embauches s’établissaient à 9000.

Les entreprises recrutent dans tous les secteurs, dans la santé et le médicosocial en priorité, mais aussi dans le commerce, l’informatique, les services aux entreprises et l’industrie.

L’industrie revient en force cette année, avant le transport et la logistique, avec en particulier le groupe pharmaceutique Merck qui annonce 130 postes à pourvoir, mais aussi Lectra, l’ESS Relais en Gironde et Serma Group.

Dans l’informatique et le digital, on retrouve les entreprises de services leaders telles que CGI, Capgemini, One Point, Scalian ou Sopra Steria.

 

📌 L’emploi des cadres : des recrutements en hausse

 Les dernières prévisions en Nouvelle Aquitaine publiées par l’APEC font état d’une dynamique de l’emploi des cadres en 2022 après le rebond des recrutements en 2021 au niveau d’avant crise. Cependant les perspectives restent incertaines compte tenu des effets de la guerre en Ukraine.

Ces prévisions tablent sur 13 400 recrutements de cadres prévus en 2022 en Nouvelle Aquitaine soit +5% par rapport à 2021, ce qui place la région au 6ème rang national.

 En 2021, la Gironde concentre à elle seule presque la moitié des offres essentiellement localisées sur la métropole bordelaise.

Le secteur des activités informatiques reste le plus gros pourvoyeur d’offres d’emplois cadre pour la région. 21% des recrutements ont été réalisés dans l’industrie soit 10 points de plus qu’au niveau national.

Les métiers du développement informatique sont les plus recherchés suivis par les métiers de la comptabilité et de l’audit et l’expertise comptable.

Les compétences cadres à forte expertise technique sont très recherchées et soumises à de fortes tensions en Nouvelle-Aquitaine.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez