L’emploi en Gironde progresse à un rythme supérieur à celui de la moyenne française.

Cette dynamique s’explique par la forte croissance démographique sur les dernières années sur le territoire entraînant des créations d’emplois dans les commerces et les services de proximité mais aussi dans les services aux entreprises.

 La Gironde bénéficie aussi, malgré la crise sanitaire, d’une dynamique économique favorable et d’un positionnement sur des activités à forte valeur ajoutée comme l’aéronautique, l’ingénierie ou l’informatique.

Les données disponibles sur les premiers mois de l’année 2021 témoignent de cette reprise de l’emploi dans un climat toujours marqué par les incertitudes.

3ème département français pour les créations d’emplois nettes

 Depuis le début de l’année 2021, près de 3 000 créations d’emplois nettes ont été enregistrées en Gironde d’après les données du cabinet Trendeo, ce qui la place au 3ème rang des départements français après la Loire Atlantique et la Haute Garonne.

Sur les 7 premiers mois de l’année, Bordeaux quant à elle, se classe au 4ème rang des zones d’emploi en France avec plus de 2800 créations d’emploi nettes.

Parmi les activités les plus créatrices d’emploi, arrivent en tête :  la production de services, le numérique, la production d’énergie et le traitement des déchets, la production industrielle et les centres de recherche.

Interrogés par La Tribune, les chefs d’entreprise bordelais se disent prêts à embaucher plus de 9.000 personnes en 2021, des emplois durables en CDI ou CDD de plus de 6 mois.

Le secteur de la santé et du médico-social, avec 28% des emplois annoncés, arrive largement en tête des intentions d’embauches. Suivent les secteurs de l’informatique (17%) et des services aux entreprises (12%)

Dans le TOP 100 des entreprises en nombre de recrutements prévus en 2021 figurent ainsi aux premières places le CHU de Bordeaux, le groupe Bordeaux Nord Aquitaine, leader de la médecine privée, Cdiscount, CGI, mais aussi plus loin dans le classement, de grands noms récemment implantés tels que One Point, Betclic, Phone Régie, BackMarket, BNP Paribas, ou le leader de la cybersécurité Tehtris.

L’emploi des cadres : des perspectives de reprise en 2021

Si le début d’année 2021 est toujours marqué par l’incertitude, des signes de reprise se dessinent en Nouvelle Aquitaine comme en France, comme le soulignent les données de l’APEC.

Les recrutements de cadres sont en progression en 2021 en Nouvelle Aquitaine mais toujours en retrait par rapport à l’avant crise : 11 970 recrutements prévus par les entreprises contre 13 180 en 2019 et 11 200 en 2020.

Les recrutements de cadres prévus seraient polarisés dans les PME (moins de 250 salariés), 79% d’entre eux contre 21% dans les grandes entreprises.

Le poids de l’industrie et de la construction dans les recrutements serait plus important en Nouvelle Aquitaine qu’au niveau national : 20% du total contre 13% pour l’industrie, 9% contre 5% pour la construction.

Les cadres commerciaux seraient les plus recherchés en 2021 (20% du total) suivi par les postes dans Etudes /R&D et production industrielle /chantier puis l’informatique.

En Nouvelle Aquitaine, 44% des recrutements concerneraient des cadres de moins de 5 ans d’expérience, 12% cadres de plus 15 ans d’expérience.

Près de la moitié des recrutements relève de la zone d’emploi de Bordeaux : elle concentre 45% des offres d’emplois de cadres publiées sur apec.fr en 2020 et 2021.

 

 

 

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez