Société de production audiovisuelle et vidéoludique spécialisée dans l’animation 2D et 3D, UN JE NE SAIS QUOI, s’installe à Bordeaux pour créer un studio d’animation et de jeu vidéo.

En mixant les techniques traditionnelles comme l’aquarelle avec des techniques d’animations telles que la 3D, la VR ou l’AR, la start up s’intéresse à tous les médias créatifs et interactifs.

Séduite par le potentiel RH de Bordeaux et d’Angoulême, elle envisage de créer 5 à 10 emplois dans un premier temps dans l’activité animation. 

De l’animation à l’illustration, des projets connectés aux médias

Fondée par Cédric BABOUCHE, réalisateur et directeur artistique avec 15 ans d’expérience en animation , UN JE NE SAIS QUOI réalise et produit des films pour les chaines de télévision, la publicité mais aussi des courts métrages et du jeu vidéo.

Elle travaille actuellement sur la production d’un court métrage d’animation 2D/3D en aquarelle qui se nomme « Les ricochets ».

En jeu vidéo, elle mène de front le développement de 2 projets « Mr Tic Toc & the Endless city » et « Dordogne ». Ces 2 projets ont pour objectif d’être distribués sur Switch, téléphones portables et Tablettes.

Elle fournit également des prestations de Direction artistique et d’animation pour d’autres sociétés françaises en publicité (Les 2 vaches pour Danone // agence WNP, Carte de vœux internationale de TOTAL // agence chez Marcel et Jungler) et bordelaises comme Marbotic ou Pollen Robotics.

Enfin, la société relève une forte demande autour de la mise en place de workshops dédiés à l’illustration, l’animation et les techniques traditionnelles artistiques.

Elle compte également  mettre en place des formations régulières dans le cadre de workshops. 

Un bassin RH favorable entre Bordeaux et Angoulême

UN JE NE SAIS QUOI  s’est installé en décembre dernier dans l’espace de coworking CHIFOUMI, rue du Mirail, dans le centre de Bordeaux.

2019 va permettre à la jeune société de passer un nouveau cap et de recruter 5 à 10 graphistes 2D/3D et développeurs pour l’animation selon le succès des développements de production de jeux et des prestations.

Elle souhaite aussi privilégier la polyvalence des personnes en interne afin de ne pas cloisonner les activités et commencer par des projets de moindre envergure pour fidéliser par la suite les graphistes.

Cédric Babouche explique que le choix de Bordeaux « est en 1er lieu un choix personnel de vie, un projet familial. Mon activité m’a également amené à réaliser qu’être à Paris n’est pas indispensable pour mener à bien les projets qui me sont proposés. 

Les soutiens à la production audiovisuelle et au jeu vidéo de la région Nouvelle Aquitaine ainsi que le bassin RH regroupant Bordeaux (pour le jeu vidéo) et Angoulême (pour l’animation) m’ont amené à choisir Bordeaux. Enfin, la proximité immédiate de Paris par le TGV me permet de visiter nos clients fréquemment et rapidement.»

La mise en contact avec Invest in Bordeaux via l’association Bordeaux Games a également joué en faveur de l’installation à Bordeaux.


Contact : Cédric BABOUCHE

Invest in Bordeaux au service d’UN JE NE SAIS QUOI :

amet, velit, adipiscing tristique non id, Donec mi, leo consectetur
258 Partages
Tweetez
Partagez258
Partagez