France Chimie est le syndicat professionnel des industriels de la Chimie. Un de ses atouts est son organisation avec une représentation dans toutes les régions de France.

En tant qu’adhérent, Invest in Bordeaux a interrogé le délégué général de la Nouvelle Aquitaine, Fréderic Bataille, pour en savoir plus sur l’actualité économique et le poids de la filière.

Pouvez-vous nous présenter le rôle et les missions de France chimie Nouvelle Aquitaine? 

Comment France Chimie accompagne-t-elle la démarche Responsible Care®?

 Basée à Bruges et à La Rochelle, France Chimie Nouvelle-Aquitaine anime un réseau de proximité réunissant plus de 80 adhérents. Ses experts sont au service des adhérents pour accompagner leur transition ou leur croissance. Ils les informent et les conseillent autour de questions sociales, d’emploi, de formation, de SSE (Sécurité, Santé, Environnement), d’innovation et de communication.

Les actions phares 2019-2020 sont orientées autour :

  • de la promotion de la démarche Responsible Care®. Ce programme RSE est l’engagement commun de l’industrie chimique pour la gestion sûre des produits chimiques tout au long de leur cycle de vie et la promotion de leur rôle dans l’amélioration de la qualité de vie et leur contribution au développement durable,
  • de l’accompagnement de la transition numérique des industries chimiques,
  • du renfort et de la promotion des formations en alternance.

 

Quel est le poids économique du secteur chimie/ matériaux en Gironde ?

Quelles sont les perspectives de développement dans la région ?

 La filière « Chimie & Matériaux » représente plus de 30 000 emplois directs en Nouvelle-Aquitaine (chimie, plasturgie, papèterie, matériaux métalliques et minéraux) dont 40% pour le seul secteur de la Chimie.

La Gironde est un département dynamique avec près de 2 500 salariés et une concentration d’industriels sur Bassens et la presqu’île d’Ambès.

En Nouvelle-Aquitaine, l’industrie de la Chimie est un secteur fortement exportateur avec un chiffre d’affaire à l’export de 3,7 milliards d’Euros et 135 millions d’Euros d’excédent commercial. Elle se classe au 2nd rang régional derrière l’industrie agroalimentaire mais devant l’aéronautique, le spatial et la défense.

Dans les années à venir, la Chimie néo-aquitaine sera partie prenante pour accélérer la transition écologique et énergétique via le développement des énergies décarbonées, de la batterie du futur, des procédés de bioraffinerie, des procédés de recyclages innovants ou de nouveaux matériaux.

 

Quels sont les domaines d’excellence et les atouts de la filière ?

Quelle place et quels enjeux pour la chimie durable ?

 Une des spécificités de l’industrie chimique en Nouvelle-Aquitaine est une structuration complète de son écosystème depuis la recherche académique, en passant par le transfert technologique et jusqu’à la production assurée par des grands groupes, poids lourds reconnus dans leur domaine, mais aussi par un tissu de PMI et de start-up.

Tous les types de chimie sont représentés dans notre région. Par exemple, de nombreux produits à forte valeur ajoutée sont développés à partir de la biomasse, de matières recyclées ou de coproduits de l’industrie.

En mars 2019, le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine a adopté sa feuille de route « Chimie et Matériaux » pour les 4 ans à venir. Elle définit, entre autres, le travail pour maintenir l’ambition d’une industrie toujours plus propre et responsable écologiquement.

 Contact : Fréderic Bataille

https://www.francechimie.fr/na

 

Aliquam luctus mattis consectetur Aenean sem, elit. sit libero ut id
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez