FIDAL, société d’avocats, a fêté ses 93 ans.
Ouverte à l’international, elle rassemble, en France, 1 400 avocats dans 90 bureaux répartis en 13 régions.

A la tête de l’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, François de Laâge de Meux et son équipe bordelaise de spécialistes dans tous les domaines du droit des affaires, conseillent les entreprises de la région, des ETI aux start-up sans oublier les PME !

Fidal, en quelques mots ?

Notre cabinet est leader en Europe par son CA et son nombre d’avocats.
Depuis sa création en 1923, notre entreprise s’est spécialisée dans les questions d’ordre juridique et fiscal en intégrant l’ensemble des compétences relatives au droit des affaires et de la fiscalité.
Chacun d’entre nous est avant tout conseil d’entreprise, ce qui nous permet ainsi de comprendre et d’accompagner nos clients dans leurs enjeux stratégiques et opérationnels.

Les valeurs fondatrices de Fidal à savoir l’excellence, le respect et la confiance, traduisent l’esprit de nos avocats…

L’innovation est primordiale pour nous : 190 avocats du cabinet sont dédiés à la recherche et à l’innovation technique et suivent en permanence les évolutions jurisprudentielles et règlementaires.
Ils forment en continu nos avocats afin de garantir à nos clients un service de qualité constamment réactualisé et de concevoir des solutions à forte valeur ajoutée.

Nous avons la chance d’avoir à notre disposition à Bordeaux l’équipe nationale de FIDAL spécialisée en Droit de l’environnement, créée et dirigée par Christophe Puel.
Nos 7 avocats interviennent notamment en matière de législation relative aux installations classées.
Avec l’entrée en vigueur de Seveso 3* en juin prochain, leur actualité est chargée !
*Modification importante de la nomenclature ICPE au 31/05/2016 : risque de perte du droit d’exploiter une installation classée.

Dans la région, quels secteurs ont recours à vos services ?

Tous les secteurs, mais certains sont plus particulièrement présents, la grande distribution, l’agroalimentaire ou la viticulture par exemple.

A Bordeaux, nous avons structuré un pôle vitivinicole pluridisciplinaire en pleine expansion dirigé par Anne de Galzain qui intervient auprès de tous les acteurs de la filière.
Nous travaillons également avec les entreprises de l’aéronautique, qui ont leurs propres problématiques et notamment de concentration favorisées par les donneurs d’ordres.

Le secteur de l’innovation est aussi très porteur : de plus en plus d’entreprises actives dans le e-commerce, les bio technologies et l’informatique viennent s’installer dans la région.

Sur la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes nous avons également développé une expertise dédiée à l’attention des organismes à but non lucratif et conseillons de nombreuses associations, mutuelles, fondations et fonds de dotation (mécénat).

Ne conseillez-vous que les grands comptes ?

Non.
Ce n’est pas parce qu’une entreprise a des moyens limités qu’elle n’a pas besoin de conseil.

« Les start-up ont également besoin d’être conseillées »

Par exemple, pour les start-up, qui seront peut-être les entreprises de demain, nous avons mis au point une offre dédiée, très abordable.

FIDAL est fortement impliqué dans l’écosystème des start-up de la région et propose cette offre dans le cadre de partenariats avec les acteurs de cet écosystème.
FIDAL sera à ce titre présent aux côtés du Crédit Agricole lors de son lancement du Village by CA fin 2016.
Les problématiques de ces start-up sont intéressantes : elles touchent au droit de financement, à la propriété intellectuelle, au droit de l’informatique, à la fiscalité (du crédit d’impôt recherche…).
Nous profitons également de notre réseau à l’étranger (dans 150 pays) pour aider et conseiller les PME et ETI dans leur développement à l’international.
Pour une entreprise de négoce de vin qui souhaite installer un bureau commercial à Hong Kong ou une entreprise industrielle qui veut s’appuyer sur des agents en Amérique du Sud, il est plus facile de « jouer » la proximité.

Chiffres clés

  • Nombre de collaborateurs en Aquitaine Limousin Poitou Charentes : 130 dont 53 à Bordeaux (19 avenue Kennedy à Merignac)
  • Nombre de clients en Aquitaine Limousin Poitou Charentes : 11 500
  • CA 2015 en Aquitaine Limousin Poitou Charentes : 28 millions d’euros

Pour mieux le connaître

François de Laâge de Meux
48 ans, Né à Saint Savinien (17), 6ème d’une fratrie de 7.
Marié, 4 enfants.

Parcours professionnel

Après deux ans dans un cabinet d’experts comptables, intègre Fidal (1993).
Manager de la région Aquitaine Limousin Poitou Charentes depuis 2008

  • Sa devise : La devise familiale : « Haut les cœurs ! »
  • Ce qu’il préfère dans son travail : La complexité des rapports humains, dans l’équipe comme chez les clients, source de richesse.
  • Un livre : Narcisse et Goldmund d’Hermann Hesse, sur l’amitié et le sens de la vie.
  • Un autre métier : Diplomate, car c’est aussi un métier où les rapports humains et la négociation sont centraux.
  • Ce qui l’inspire : Le courage comme celui du pape François, les autodidactes.
  • Son prochain voyage : Dublin, où une de mes deux filles fait son droit.
  • Son péché mignon : Huîtres, saucisses et vin blanc face au Bassin à la Cabane d’Edouard, à Claouey.

[Il l’a dit] : « Je parraine des jeunes étudiants étrangers via Bordeaux Alumni, une initiative de Bordeaux Gironde Investissement, riche et stimulante.
Ce système me tient à cœur : si chacun s’implique individuellement de cette manière, on peut tous faire bouger les lignes ! »

Photo : Au centre François de Laâge de Meux, Directeur Régional, à sa droite Thierry Belleme, Directeur Régional Adjoint, à sa gauche Jean-Marc Chonnier, Directeur Régional en charge des grands comptes.

65e2d649f44972b3f97532d53e0dfb0avvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

27 Partages
Partagez23
Partagez4
Tweetez