Recycler les déchets de peintures acryliques est, en soi, un beau challenge ; savoir en créer une nouvelle gamme de qualité aux teintes actuelles en est un autre ; ajouter à cela une forte préoccupation d’impact positif, la mission semble difficile à accomplir.

Pour toutes ces raisons Maïlys Grau a créé Circouleur en 2017. La jeune entreprise bordelaise qui emploie 12 personnes, a su cocher toutes les cases.

 Des peintures innovantes dont la qualité et les nuances séduisent professionnels et particuliers

Pour tenter l’aventure, sa fondatrice Maïlys Grau avait quelques atouts en main – chimiste de formation, bricoleuse dans l’âme et écologiste de cœur et aujourd’hui Circouleur compte 12 salariés. « La filière de la collecte a vite été séduite par notre projet et par la création de valeur apportée, raconte-elle. Et les distributeurs et professionnels du bâtiment nous ont également rapidement fait confiance ». Professionnels et particuliers peuvent désormais se fournir en peintures Circouleur et le réseau des points de vente va s’agrandir rapidement à toute la France.

Une entreprise à impact positif

« Nous sommes une équipe fortement motivée par le sens que nous avons donné dès le départ à notre projet. » se réjouit Maïlys. Il est vrai que l’ADN de Circouleur a de quoi faire envie à toutes les entreprises en démarche RSE. Un bilan carbone 12 fois inférieur à celui d’une peinture classique et une qualité sanitaire supérieure ; une politique RH qui intègre largement les personnes en réinsertion et l’appel à un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) pour sous-traitant. « Notre engagement est permanent. Nous avons aussi eu l’occasion de sensibiliser les étudiants du CFA de Blanquefort aux enjeux environnementaux et sanitaires de la peinture (Circouleur est implantée sur la pépinière de l’Ecoparc), poursuit Maïlys. Nous avons obtenu le label Greentech Innovation du Ministère de la Transition Ecologique. »

De nouveaux défis à relever.

Candidat à la Fabrique Aviva, concours national de l’entrepreneuriat social et solidaire créé par Aviva France, Circouleur a été retenue parmi les 3 pépites régionales de l’impact positif.

Une belle reconnaissance mais cela ne s’arrête pas là puisque l’entreprise sera parmi les 5 projets en lice pour le jury coup de cœur national en juillet prochain. Avec 1 447 projets déposés au départ, 745 candidats sélectionnés pour le vote au public, 15 grands lauréats élus par les jurys régionaux, Circouleur a franchi toutes les étapes. « On croise les doigts avoue Maïlys, mais nous sommes déjà très heureux d’avoir été reconnus au niveau régional. Nous avons de nombreux projets de développement et de recrutements et cela nous apportera un appui évident. »

Certaines collectivités ont bien perçu les enjeux de l’économie circulaire et instaurent déjà des critères de recyclage dans leurs marchés de collectes et gestion des déchets soutenant ainsi la création et le développement d’entreprises comme Circouleur qui démontrent qu’innovation et recyclage ont un rôle à jouer pour le futur de notre planète.

Contact : Maïlys GRAU

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez