Au sein d’une unité de recherche de l’INSERM  à Bordeaux, des peaux et des cornées sont  imprimées en 3D à partir de cellules souches.

Cette technique  de bio-impression de tissus vivants est encore unique en France mais suscite un grand intérêt pour la cosmétique, la recherche pharmaceutique ou la médecine.

Si la bio impression d’organes reste encore du domaine de la science-fiction, les chercheurs bordelais tentent aujourd’hui de  recréer des vaisseaux sanguins des tissus obtenus par cette technique.

(Source : Pourquoi Docteur.com,  juillet 2014)

3b31d34ad380d41097125db2b16679ec88888888888888888888888888888888
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez