Après avoir réalisé une année 2014 historique,  le groupe Le Bélier, équipementier automobile,  dont le siège est implanté en Gironde, est en forte progression en 2015 et prévoit de lourds investissements en 2016.

Spécialisé dans la fabrication de composants en aluminium pour l’automobile,  l’équipementier veut doubler son activité dans l’aéronautique à l’horizon 2020.

L’équipementier, spécialiste de la fonderie aluminium pour l’industrie automobile mondiale, produit des pièces destinées aux systèmes de freinage, suspensions, supports moteurs, turbocompression pour le compte de grands constructeurs automobiles (PSA, Volkswagen, BMW ou Daimler ).

Le Bélier a prévu en 2016 de lancer 28 nouveaux programmes et de maintenir la cadence grâce à un investissement de 30 millions d’euros lié  essentiellement à son développement. 250 emplois seront également créés, surtout des ingénieurs.

Avec ses 10 sites industriels dans le monde (50% de sa production est conçue en Europe, 30% en Asie et 20% en Amérique du Nord) représentant 3 500 salariés, le groupe veut aussi  doper son usine girondine (170 emplois).

En Gironde, à Vérac,  5 millions d’euros sont investis sur 2 ans pour moderniser la fonderie et améliorer les capacités d’usinage, en particulier pour le marché aéronautique.
 « Les coûts de production ne nous permettent pas de concurrencer les pays d’Europe centrale ou l’Asie. Nous l’adaptons pour y conserver une activité de prototypage, et nous voulons augmenter notre activité aéronautique. C’est un marché de petites séries, adepte du zéro défaut sur lequel nous serons proches des donneurs d’ordre et où la valeur ajoutée est plus importante », explique Philippe Dizier, directeur général, pour les Echos.

 

En 2015, Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 318,5 millions d’euros, en hausse de 23,1% par rapport à 2014. C’est en Asie que se retrouve la plus forte hausse de ses ventes (+27,8%), alors que l’Amérique du Nord et l’Europe affichent des croissances respectives de +6,5% et +9,6%.

(Sources : Communiqué de presse, Les Echos 06/04/2016 et Sud-Ouest  30/03/2016)

7720d5be948346d4de2bac6bf19b1cd2bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

6 Partages
Tweetez
Partagez4
Partagez2