A Bordeaux Métropole, la start up Exoès, qui recycle l’énergie des pots d’échappement, vient de se classer 3ème de la campagne My Positif Impact de Nicolas Hulot qui vise à faire connaitre des solutions opérationnelles pour lutter contre le changement climatique.

Cette technologie avant-gardiste mise au point depuis 2009 et développée par les ingénieurs de cette société, consiste à récupérer la chaleur perdue des gaz d’échappement et de la transformer en énergie, nommé EVE (Energy Via Exhaust) pour alimenter en électricité le moteur des véhicules.

Dotée d’une aide de 300 000€ de la Région Aquitaine, Exoes engage une nouvelle phase d’essais afin de s’orienter vers l’éthanol qui ne gèle pas et ne pollue pas. .
Depuis mai dernier, l’entreprise a levé 2 millions d’euros et créé un comité stratégique d’envergure internationale, pour assurer le développement de son projet.
Des collaborations sont engagées avec les centres de moteurs thermiques des universités polytechniques de Valence, Liège et Hanovre.

La société qui vient d’engager 3 nouveaux ingénieurs, prévoit de licencier son procédé à un premier motoriste poids lourds en 2017.

Citons les 2 autres projets bordelais engagés dans My Positive Impact : la restauration des marais du Médoc a terminé 15ème et l’écosystème Darwin 17ème.

(Source : Aqui 26/04/2015)

f94a34c80151dfa5364bcc9eacafbbc5lllllllllllllllllll

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez