Spécialisée dans l’extraction végétale depuis 2009, EXINNOV installe à Saint-Jean-d’Illac son nouveau siège social industriel et la première unité d’extraction de végétaux en utilisant des solvants biosourcés. Ce projet innovant fait partie des 34 lauréats de l’appel à projet Résilience du volet industrie du plan France Relance.

EXINNOV, un procédé innovant

EXINNOV produit des extraits végétaux pour les marchés des compléments alimentaires, cosmétique, œnologie et parapharmacie, grâce à son procédé breveté internationalement d’extraction en eau subcritique.

EXINNOV, qui possède déjà un site de production situé à Melle dans les Deux Sèvres principalement pour le domaine de la nutraceutique, a décidé d’implanter un second site à Saint-Jean-d’Illac, pour extraire les molécules actives à l’aide de solvants biosourcés. Ce dernier était anciennement implanté cours de Verdun à Bordeaux.

L’entreprise souhaite ainsi fournir le marché des extraits, additifs, pigments et vitamines, aujourd’hui massivement importés en France. Le chiffre d’affaires de l’entreprise était de l’ordre d’1 million d’euros en 2020 et devrait doubler d’ici fin 2021 .

 Un outil industriel d’extraction de végétaux unique en France

Le nouveau site industriel de 2200 m² acquis en mars 2021 est situé à Saint-Jean-d’Illac, dans la Z.A. Labory Baudant II.  Celui-ci permettra à EXINNOV de produire courant 2022 des extraits purifiés tels les lipides et les polyphénols, grâce à l’acquisition d’une unité d’extraction fonctionnant aux solvants verts, mais également des huiles hydrogénées, beurres et cosmétiques solides d’ici fin 2021.

Avec la mise en fonctionnement de l’hydrogénateur puis de l’extracteur, EXINNOV envisage la création de 10 nouveaux emplois directs : 7 en production, 2 en R&D et 1 en commercial. L’effectif total des deux sites passera alors de 20 à 30 personnes.

EXINNOV a choisi la région bordelaise pour sa proximité avec les fournisseurs de matières premières, la densité des transports aériens et maritimes et la présence de laboratoires et structures d’accompagnement des projets.

Le projet vise à limiter l’impact carbone des produits en privilégiant les circuits courts entre la matière première et le produit fini.

Contact : Alain TOURNAY

 

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez