Après les incubateurs d’entreprises, voici venu le temps des «accélérateurs» d’innovation.
Grâce à la mise en place du Fonds French Tech Accélération en 2015 et pour faire face à une forte demande des startups, les accélérateurs privés essaiment sur l’ensemble des territoires.

A côté de la future Cite Numérique et de son TRIPO, plateforme de startups, et autres programmes publics d’accélération, Bordeaux Métropole voit se multiplier les initiatives privées, et aucun secteur d’activité n’y échappe : tourisme, vin, santé, immobilier….
Comme en témoigne l’actualité économique récente.

Des incubateurs aux accélérateurs…

Sous l’impulsion de la dynamique French Tech, du souci constant d’innover et de l’évolution de l’entreprenariat français, de nouvelles générations d’incubateurs se mettent en place.

Alors que les incubateurs accompagnaient les projets universitaires et scientifiques dans un cadre spécifique porté par les collectivités locales et les dispositifs publics et parapublics, la création des « accélérateurs » est le fait d’initiatives privées portées par des entrepreneurs à succès rejoints par des fonds de capital-risque.

Les « accélérateurs » sont des structures qui s’impliquent dans les aspects « business » des startups. L’accompagnement porte sur les notions de business model, structuration des processus commerciaux, préparation aux phases de croissance rapide, de levées de fonds…

Cette forme de modèle fait appel à une expertise et à un système de mentorat porté par des entrepreneurs.

A Bordeaux, des accélérateurs privés pour accompagner les startups

«Bordeaux dispose d’atouts décisifs pour attirer et favoriser l’éclosion de très belles entreprises  internationales grâce à la présence de fonds d’investissements, de potentiels avec une très forte proportion d’étudiants et un coût d’implantation extrêmement compétitif» explique Julien Parrou, Président de Bordeaux Entrepreneurs.

Des accélérateurs de croissance se développent en métropole bordelaise, proposant une offre de services de conseil et de mise en relation ou plus souvent une aide à la levée de fonds pour les startups numériques.

Un an après la labellisation French Tech, 3 accélérateurs privés de croissance sont nés en quelques mois sur la  métropole bordelaise.

1Kubator (1K)

Installé en 2015 à Darwin dans un premier temps, l’incubateur 1Kubator est un réseau de lancement de startups du numérique pour les primo-entrepreneurs ou les étudiants.

Bordeaux est une des premières villes à accueillir ce concept entièrement dédié au numérique via un appel à projets pour les nouveaux entrepreneurs sur une plateforme en ligne.

Bordeaux, car il y a ici un écosystème très riche dans le numérique” justifie Frédéric Sitterlé, le directeur d’1Kubator Bordeaux.
La première promotion prend place au premier trimestre 2016 à Lyon et Bordeaux.
30 jeunes pousses seront ainsi incubées chaque année .

Les projets les plus innovants sont financés grâce à une dotation de 25000€ d’investissement sous forme de cash, services et produits pour environ 10% de leur capital. Ces prises de participations seront effectuées par le fonds d’investissement dédié, 1Kvest.

1Kubator met à la disposition des entrepreneurs 5 outils d’incubation ainsi que des solutions de production (kit de création d’entreprise, plateforme de production web et mobile, partenariats…).

Les jeunes créateurs d’entreprise pourront aussi s’appuyer sur 100 mentors, chefs d’entreprise.

Héméra

L’accélérateur de startups Héméra, créé par 5 entrepreneurs bordelais, a été officiellement lancé en décembre 2015 avec une première phase de sélection de jeunes pousses à fort potentiel.

Toute start-up innovante à fort potentiel de croissance peut candidater sans préférence sectorielle.

Le modèle économique d’Héméra repose sur 4 piliers : l’accélérateur, l’hébergement de start-ups, le café des entrepreneurs et des formations dispensées aux membres mais aussi à des sociétés extérieures.

Contrairement à d’autres accélérateurs, Héméra ne prend pas de participation dans le capital mais accompagne la start-up jusqu’à la levée de fonds à laquelle Héméra participe aux cotés des investisseurs.

Pour l’instant, les premières startups sont accueillies dans les locaux de ConcoursMania, à Bordeaux, avec un plateau pour louer des bureaux en attendant de s’installer sur 2 000 m² en centre-ville courant 2016.

Accélérateur à Bordeaux : HEMERA nous dévoile ses 5 premières startups

33 entrepreneurs

33 Entrepreneurs, fondé en 2013 à Bordeaux, est un accélérateur spécialisé dans le vin, la gastronomie et le tourisme. Il vise à faire émerger des leaders mondiaux dans ces 3 domaines d’excellence français grâce aux nouvelles technologies. Il a déjà accompagné plus de 40 projets et investi dans 10 startups internationales, dont deux américaines, deux françaises et six autres européennes.

Après avoir mobilisé plus d’un million d’euros en fonds propres pour lancer ses deux premières cuvées, 2016 accueillera une troisième promotion.

Pour booster la croissance de ces start-ups internationales innovantes 33entrepreneurs propose suite à un appel à candidatures internationales, un accompagnement intensif mixant investissement financier et mentorat sur 3 mois.

Pour faire venir ces entreprises internationales à Bordeaux, l’accélérateur organise des concours de détection de Startups à l’international (plus de 40 à ce jour) et investit au capital des startups.
Le fonds d’investissement 100% privé, prend des participations dans les start-ups sélectionnées à hauteur de 15.000€ à 100.000€, pour 3% à 6% du capital. Les Startups viennent alors passer trois mois à Bordeaux, dans des locaux de 400 m² dans le quartier des Chartrons pour accélérer leurs projets au contact des mentors et de l’équipe de 33entrepreneurs.

Des initiatives privées pour booster la croissance et l’innovation

A côté de ces accélérateurs portés par des jeunes sociétés, coexistent d’autres structures portées par des groupes (SNCF, Orange, La Poste…) qui aident les startups à émerger.

Les relations entre start-ups et grands groupes se renforcent et évoluent vers un nouveau modèle. Selon le rapport de Raise « David et Goliath », sur la seule année 2015, pas moins de 8 accélérateurs et 4 fonds de corporate venture ont été lancés par les entreprises du CAC 40.
Et dans 93% des cas, être en relation avec une grande entreprise a une influence positive sur la croissance de la jeune société.

Le Village by CA  arrive à Bordeaux

A titre d’exemple, le Crédit Agricole a lancé à Paris le Village by CA, qui vient d’être dupliqué notamment à Bordeaux.

Dernier né de la métropole, ce nouvel accélérateur d’entreprises lancé début d’année 2016, en plein cœur de Bordeaux, et opérationnel en septembre prochain est porté par la caisse régionale Crédit Agricole Aquitaine.

Dans les 1 000 m2 du site bordelais acquis par le Crédit Agricole Aquitaine, 30 startups en phase d’accélération ou toute fin d’incubation pourront côtoyer des entreprises innovantes et bénéficier de la proximité des grands partenaires de l’opération .

L’objectif est de faire coopérer des startups avec des grands groupes nationaux et ETI régionales (GT Location, Groupe Pichet..) pour doper l’innovation.

Digit’Halles : un pole e-commerce d’excellence

Premier lieu dédié au e-commerce aquitain, Digit’Halles a ouvert ses portes  en 2015 sur 1000 m² à proximité de l’Aéroport de Bordeaux.

Collectif d’acteurs, d’entreprises et de spécialistes du e-commerce aquitains, ce lieu a pour objectif de créer un pôle d’excellence autour du secteur e-commerce.
Il propose des outils et services mutualisés pour faciliter la vie des créateurs dans e-commerce (service client, webmarketing, studio photos/videos, plateforme logistique, formations) ainsi que des bureaux et des conseils en financement et levées de fonds.

Le CEB LAb en support à la filière numérique

Le Centre de Congrès et d’Expositions de Bordeaux a également lancé son projet de Lab proposant la mise à disposition de ses événements et de ses espaces comme supports d’expérimentation à la filière numérique.
Il se transforme ainsi en incubateur de projets pour tester « en live » services ou autres outils innovants de startups, entreprises, écoles ou universités.

Le CEB Lab s’inscrit dans une stratégie de digitalisation pour hisser Bordeaux dans le Top 3 français du tourisme d’affaires.

Le programme “French IoT by La Poste”

Le programme “French IoT by La Poste”  de La Poste est un programme de soutien à l’innovation dans l’Internet des Objets. Décliné localement, notamment en région Aquitaine, ce programme vise à faire émerger les futurs champions français de l’Internet des Objets et fédérer une filière en pleine expansion.
En s’appuyant sur un réseau d’acteurs locaux et nationaux, le programme « French IoT » a permis de à révéler 100 projets IoT français au potentiel prometteur. 15 d’entre eux ont eu l’opportunité d’être promus internationalement, avec l’appui de grands groupes français.

L’incubateur Théophraste du Journal Sud-ouest

Pour s’ouvrir à l’innovation, Sud-Ouest vient de lancer  un incubateur de startups autour des médias, avec lesquelles il peut y avoir des synergies intéressantes notamment sur le traitement de datas, la géolocalisation …

Une dizaine de  start-up sont ” incubées ” par 1Kubator, premier réseau d’incubateurs de France avant d’être intégrées à Theopraste, l’accélérateur de Sud Ouest .
Sud Ouest est le premier éditeur de la presse régionale à accueillir un incubateur dans ses murs.

Bordeaux : escale des Pitchs investisseurs

Soutenue par SNCF et Bpifrance, France Digitale fait escale à Bordeaux dans le cadre de la 2ème édition du Tour de France Digitale, pour le concours national de startups.
France Digitale est l’association qui réunit entrepreneurs et investisseurs du numérique pour organiser la montée en puissance de l’économie numérique française.

En 2015, 10 jeunes entrepreneurs se sont essayés à l’exercice délicat du pitch, devant un jury exigeant composé principalement d’investisseurs.

Autre événement, Ticket for Change Tour est un voyage réunissant 50 jeunes entrepreneurs pour partager leurs innovations ayant un impact social.

L’objectif est d’obtenir des conseils professionnels, de se créer un réseau et de faire connaître les projets dans 5 villes étapes,dont Bordeaux.

Parmi les autres initiatives privées, on peut citer BNP et son BNP Innov, ENGIE et son Openinnov, marketplace dédié à l’Innovation à Bordeaux, la SNCF et le concours Open Innovation  … et toutes sont passées par Bordeaux.

44d79ef04a128c38f5f2bf38d4572ef7{{{{{

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

63 Partages
Partagez40
Partagez14
Tweetez9