L’attrait du vignoble bordelais pour les investisseurs chinois ne faiblit pas et le rythme des acquisitions en 2015 devrait se poursuivre.

Le cap symbolique des 100 propriétés viticoles détenues par des investisseurs chinois vient d’être franchi  en ce début d’année 2015,  ce qui représente toutefois à peine 2.000 hectares, soit 1,5% de la superficie viticole du Bordelais.

Par ailleurs la Chine reste le principal débouché export du vin de Bordeaux : un litre produit sur dix y est vendu. Et  la tendance devrait se confirmer ces prochaines années puisque, selon une étude réalisé pour VINEXPO, une augmentation de la consommation de vin de près de 25% est attendue en Chine d’ici à 2018, alors qu’elle devrait reculer de 2,8% en France.

(Source : Sud Ouest 26/01/2015)

dfe879ffa51daf8ff4121cf6e50f86baFFFFFFFFFFF
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez