Paul Deschrijver : « Notre laboratoire du futur est en pleine croissance »

Depuis 1863, Solvay fabrique et vend des produits chimiques que l’on retrouve dans de nombreux domaines comme les biens de consommation et la santé, l’automobile, l’agriculture, l’énergie, l’environnement, la construction, l’électricité et l’électronique…

Aujourd’hui, le groupe réalise plus de 12 milliards d’euros de CA et compte plus de 29 000 employés dans 55 pays.

A Pessac, le laboratoire du futur, spécialisé dans la miniaturisation et l’automatisation, va bientôt fêter ses 10 ans d’existence.
Paul Deschrijver, Directeur du Centre de Recherche et Innovation, en profite pour officialiser l’extension des unités de recherche.

Quel rôle joue le laboratoire au sein du groupe ?

Le Centre de Recherche et Innovation du groupe Solvay à Pessac, connu sous le nom de « Laboratoire du Futur », est un des centres de Recherche et Innovation du groupe dans le monde.

Il héberge lui-même trois entités, un laboratoire mixte Solvay / CNRS / Université de Bordeaux (UMR 5258), une équipe de recherche avancée de Solvay et une équipe de chercheurs d’une « startup interne » : le business EOR (Enhanced Oil Recovery ou Récupération Assistée du Pétrole).

Après 10 ans de fonctionnement, quels sont vos projets à Pessac ?

Début 2015, les 10 ans du laboratoire du futur concordent avec l’annonce de la mise en service de 3 nouveaux laboratoires.
Cette extension, qui portera la surface des labos de 525 m2 à 735 m2, est devenue nécessaire.
En une décennie, notre charge de travail a augmenté et nous sommes en pleine croissance !
Il y a dix ans, à la création du laboratoire, nous étions une quinzaine ; aujourd’hui, en période de pointe, nous sommes 85 personnes.

Le 26 janvier prochain, nous organiserons une petite manifestation à laquelle nous inviterons nos partenaires et amis de plus ou moins longue date : une rétrospective sur l’histoire du laboratoire et la présentation de nos dernières réalisations seront au programme.

Sur quoi portent vos recherches ?

Les laboratoires du Centre de Recherche et Innovation ont des missions différentes.
Cependant, elles s’appuient toutes sur des compétences spécifiques développées à Pessac ces 10 dernières années : le développement d’outils et de méthodes d’expérimentation miniaturisées et automatisées dans le domaine de la chimie et de la physicochimie.
Nous mettons déjà ces compétences à disposition d’une bonne partie de la recherche et des activités industrielles actuelles et futures du groupe.
Dans l’avenir nous voulons servir toutes les activités du groupe. Dernièrement, nous avons développé un catalyseur qui permettra, lorsque le projet aura abouti, de réduire considérablement les émissions (sels, eau, …) d’une des fabrications Solvay.

Le laboratoire travaille aussi à des solutions pour augmenter la stabilité des granulés de bois torréfié afin de permettre leur stockage à l’air libre.
Ces innovations contribuent de façon modeste mais réelle à la réduction de l’empreinte environnementale de nos procédés et au développement de produits innovants qui peuvent améliorer la qualité de notre vie.

Solvay à Pessac
Nombre de collaborateurs : 45 permanents
Surface totale occupée : 1750 m2.
Augmentation des surfaces du laboratoire en cours : de 525 m2 à 735 m2.

[alert alert_type=”info” ]
Pour mieux connaître Paul Deschrijver
originaire de Belgique, 57 ans, marié, 2 enfants

Parcours scolaire et professionnel
– Doctorat en Sciences Chimiques
– Chez Solvay depuis 1983
– Diverses postes en R&D et en production en France, Belgique, PaysBas
et Allemagne
– Directeur du RIC Bordeaux depuis avril 2013

Sa devise
« Jamais aussi bon qu’on ne le voudrait, souvent mieux qu’on ne le pense » ou
encore « Doe wel en zie niet om » (devise de l’Ordre de l’Union équivalent au français « bien
faire et laisser braire »).

Ce qu’il préfère dans son travail
« Le travail en équipe, combiner les talents de chacun
pour créer de la valeur pour la société. »

Son livre de chevet
« Histoire de Bordeaux” (Madeleine Lassère) et « 1812 » (Adam Zamoyski)

Un autre métier
Architecte

Une personne qui l’inspire
« mon père »

Une invention qu’il aurait aimé trouver lui-même
Le PostIt

Son prochain voyage
En Asie Pacifique au printemps.

Des hobbies
Lire, jardiner, le vélo, le ski de fond et la balade en montagne.

Son péché mignon
« Je n’en ai pas, je n’ai que de grands défauts ! »
[/alert]

Crédit photo : Solvay – Le Laboratoire du Futur

68a06626a7417f88a0c5e57bfdc72f7ckkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez