Spécialisée en biochimie et hématologie, la société SFRI implantée dans l’agglomération bordelaise depuis 1977 rachète une société italienne centrée sur  l’immunologie et  accompagne la construction d’une usine de réactifs en hématologie et biochimie au Cameroun.

Cette discrète société de 25 salariés au siège social girondin, fabrique des automates d’analyse en hématologie et biochimie avec les réactifs adaptés, qui permettent le Diagnostic In Vitro (DIV) c’est-à-dire l’analyse du sang ou d’autres échantillons prélevés sur un patient.

Elle propose plus de 150 produits qui répondent essentiellement à la demande de petits laboratoires d’analyses présents dans les pays émergents.
SFRI vend donc 95% de sa production à l’étranger dans près de 80 pays émergents comme l’Inde, la Chine, l’Uruguay ou le Cameroun.

En début d’année, elle a pris le contrôle d’une petite entreprise italienne spécialisée dans l’immunologie afin de diversifier son champs d’actions et retourner vers une de ses activités historiques.

L’objectif de son PDG, Gilles Mougin, est de développer une gamme de réactifs adaptés aux automates dans cette spécialité.

SFRI a également accueilli début mars une délégation ministérielle camerounaise. Présente au Cameroun depuis 7 ans, elle a accompagné la construction d’une usine de réactifs et assurent à Saint-Jean d’Illac la formation des personnes travaillent dans cette usine.

(Sources : Sud-Ouest / Objectif Aquitaine – La Tribune 11/03/2015)

57ca57a84b44039ef7567257651d3442000000000000000000000000000000

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez