« L’univers du biscuit est aussi technologique que celui de l’aéronautique »

Logo Anniversaire Usine de Cestas (3)
Cette année, l’usine Mondelez France de Cestas fête ses 40 ans. On y prépare, sous la marque LU, les recettes savantes qui font encore le succès des biscuits Mikado, Petit Ecolier ou Granola. Muriel Rohr, Directrice, est fière de détailler le savoir-faire de ses équipes qui oeuvrent dans un secteur où les technologies de pointe aident à perpétuer le bon goût de la tradition.

Quel est le lien entre Mondelez International, votre usine de Cestas et la marque LU ?
Mondelez International est le groupe auquel appartient la marque LU.
Il possède de nombreuses usines à travers le monde, dont celle de Cestas.
Ici, nous ne fabriquons que des biscuits et notre savoir-faire se porte plutôt sur les biscuits chocolatés, avec trois produits phares : Mikado, Petit Ecolier et Granola, commercialisés sous la marque LU.

Mondelez International recouvre plusieurs marques dans des catégories très différentes : Carte Noire, Grand-Mère ou Jacques Vabre pour le café ; Milka, Toblerone, Côte d’Or pour le chocolat ; Hollywood et Carambar pour les chewing-gum et les bonbons, LU pour les biscuits..

En 40 ans, qu’est-ce qui a changé dans les modes de fabrication de vos biscuits ?
Notre métier s’est fortement industrialisé et nos process se sont automatisés.
Pour préparer la fête de nos 40 ans, j’ai regardé des photos anciennes : en 1974, date de création de l’usine, on voyait de grands tapis et autour, des opérateurs.
Aujourd’hui, les technologies ont bouleversé nos méthodes de production : pour produire nos 45 000 tonnes de biscuits chocolatés par an, nous faisons tourner 11 lignes automatisées de 5 a 10 machines chacune et des robots qui conditionnent les paquets en palettes avant leur chargement dans les camions.

Autrefois, ce niveau de technologie n’était visible que dans le secteur aéronautique.

Depuis 5 ans, nous avons lourdement investi pour soutenir la capacité de croissance de l’usine et innover dans nos méthodes de fabrication. Ainsi, en 2012, est sorti le Mikado « King Choco » avec trois fois plus de chocolat.
Une petite révolution technologique ! En ce moment, le Mikado goût caramel envahit les rayons biscuits de la grande distribution…
Mais notre savoir-faire historique demeure.
Il est là, dans la synergie entre le chocolat et le biscuit, deux domaines bien distincts que nous maîtrisons parfaitement.

Nos investissements se sont également portés sur une autre priorité : la sécurité de nos employés. Le risque zéro n’existe pas, mais depuis 4 ans, notre taux d’accidents est en chute libre.

Quel est le programme de l’anniversaire de l’usine ?
Là encore, nous avons innové en étoffant la traditionnelle visite d’usine.
Le vendredi 27 juin, nous recevrons des acteurs de la région (des élus, des fournisseurs, des partenaires) et même des personnalités de Mondelez International.
Le lendemain sera dédié au bien-être de nos 450 (nos intérimaires ne sont pas conviés) collaborateurs et de leur famille.
Chacun d’eux pourra inviter 4 personnes à visiter le cœur de notre structure.
A midi, un grand repas sera offert et toute la journée, les familles pourront se retrouver autour d’animations conviviales.

Notre usine est un lieu ouvert. D’ailleurs, nous avons déjà reçu plusieurs acteurs locaux comme Cdiscount, La Poste ou La Monnaie de Paris…
Nos méthodes de travail intéressent !

Quelques chiffres

  • Nombre de salariés de l’usine : 520 ETP
  • Chiffre d’affaires : 14 milliards de dollars (Mondelez International Europe).
  • Production : entre 40 et 45 000 tonnes par an (Cestas). Sur certaines lignes, cela peut représenter jusqu’à 5 millions de biscuits par jour.
  • Commercialisation : 60 % France, 40% export

Aujourd’hui 97% des foyers français consomment les produits Mondelez International.

[alert alert_type=”info” ]
Pour mieux la connaître
Originaire d’Alsace, 43 ans, mariée, trois enfants.

Parcours scolaire et professionnel
Ingénieur en agroalimentaire (ENSCPB)
Ingénieur qualité chez Nestlé puis Kraft Foods où elle occupe différents postes (qualité, finances, production…).
Directrice de l’usine de chocolat de Strasbourg, directrice de l’usine de biscuits de Besançon avant de prendre la tête de celle de l’unité de Cestas, au sein du nouveau groupe Mondelez International

Sa devise dans le travail : « Avec des équipes soudées on soulève des montagnes ».
Ce qu’elle déteste : « La mauvaise foi ».
Une découverte : « J’aurais aimé faire partie d’une expédition envoyée à la découverte d’un nouveau continent »
Un voyage : « J’ai découvert l’Asie et j’ai adoré ».
Une phobie : « Les ponts suspendus sur le chemin de grande randonnée – GR20 – en Corse ».
Un hobby : « La randonnée ».
Son pêché mignon : « La bonne chair et le bon vin ».

[/alert]

© Photos : Mondelez France

204c426fd469e14e701d49a3131f325bYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

9 Partages
Partagez9
Partagez
Tweetez