3 protéines allergisantes peuvent être présentes dans le vin identifiables jusqu’à par 3 tests différents, aujourd’hui le laboratoire bordelais Excell a mis au point un test unique.

En juillet 2012, la mention sur l’étiquetage du vin de la présence éventuelle de ces 3 allergènes – la caséine, l’ovalbumine, le lysozyme – est rendue obligatoire par le règlement européen 579/2012. L’identification de leur présence nécessitait 3 séries d’analyses aux résultats variables en fonction des laboratoires donc sujet à caution, en particulier à l’étranger.
Le laboratoire Excell vient de développer une nouvelle technique d’analyse simultanée : un test unique qui permet d’identifier si ces allergènes sont présents et s’ils dépassent le seuil limite imposé au niveau international (< 0,2 ppm) à un coût bien moindre (1/3) et dans des délais raccourcis.

(Sources : La Tribune/Objectif Aquitaine et CP Laboratoire Excell)

1b4d588a451bef9ea6a8623401081a17;;;;;;;;;;;

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez