Les bons chiffres, les tendances, les opportunités de développement et l’image de Bordeaux à l’étranger : Alain Cougrand, Président de Bordeaux Gironde Investissement (Invest in Bordeaux) depuis 3 ans, fait le bilan d’une année 2015 riche en évènements.

2015 est-il un bon cru pour Bordeaux Gironde Investissement ?

Oui.
Avec 70 implantations [50% de plus que prévu] et 1 400 emplois accompagnés [30% de plus que nos objectifs], le bilan est très positif.
Deux facteurs expliquent ces résultats : l’attractivité grandissante de la métropole bordelaise et la stratégie que nous avons mise en place dès 2014.
Elle s’est d’abord traduite par l’intensification de notre présence sur les réseaux sociaux Facebook, tweeter et LinkedIn qui nous ont apporté une dizaine d’implantations d’entreprises.
La fréquentation de notre site le web a plus que doublé passant de 55 000 à 120 000 visites en 2015.

Par ailleurs, les rendez-vous promotionnels organisés à Paris et Montréal ont permis à de nombreux investisseurs étrangers de mieux connaître Bordeaux d’un point de vue économique et plus seulement parce que c’est la capitale mondiale du vin. Quand on explique par exemple aux Américains que leurs pilotes d’hélicoptères sont équipés de casques de visée développés et produits à Bordeaux par Thales, cela représente un marquant technologique fort !
En 2016, nous comptons d’ailleurs implanter ces évènements à New York, Boston, Londres et Munich.

La promotion de notre territoire se prolonge dans nos 5 clips vidéo visibles sur les réseaux sociaux (mis à disposition des entreprises).
Enfin, les chargés de mission de Bordeaux Gironde Investissement poursuivent leur travail d’identification des réseaux les plus prometteurs en France et à l’étranger afin d’y vanter les mérites de la Métropole.

Invest in Bordeaux est bien placé pour observer la vie économique en Aquitaine. Quelles sont les grandes tendances ?

L’aéronautique, bien sûr, reste un secteur en plein développement, dynamisé par l’implantation de Thales à Mérignac. Mais le numérique est aussi en hausse. Dans ce domaine comme dans bien d’autres, Bordeaux a de sérieux atouts telles ses écoles d’ingénieurs (institut de cognitique, INP…), ses grands organismes de recherche (INRIA, LABRI, etc) et ses 2 000 start-up.
Le label French Tech a boosté cette branche qu’il faudrait rendre plus visible, avec, par exemple, des manifestations comme le forum e-santé, organisé par Bordeaux Gironde Investissement à Paris en automne dernier.
Bordeaux représente 50% des forces nationales de développement de la santé connectée.
Une pépite que l’on se doit d’exploiter !

Je pense enfin au secteur de l’assurance et de la finance, très présent sur la métropole : Bordeaux est la 3ème place financière française. Une entreprise étrangère qui s’implante dans notre ville, aux portes de l’Europe, y trouve donc tous les services bancaires et financiers dont elle a besoin pour se développer.

En 2016, quels sont les défis que vous devrez relever ?

Notre défi principal est la promotion économique de la Métropole.
Il s’incarne à travers la Mission Bordeaux Attractivité : un groupe de travail piloté par la Métropole, avec la Mairie, la CCI de Bordeaux et des entreprises, dont l’objectif est de définir puis d’appliquer une stratégie globale de marketing territorial.
Notre but est aussi de développer des outils de promotion qui créeront de la valeur pour tous les acteurs du territoire, l’aéroport, l’Office de Tourisme ou les entreprises qui pourront se les approprier.

Communiquer sur l’excellente santé économique de la Métropole est donc une priorité quotidienne.
Elle s’incarne aussi dans l’opération Bordeaux Alumni : associer des dirigeants bordelais et des étudiants étrangers pour créer une communauté économique connectée à l’international, favoriser les partenariats et, au final, renforcer l’image de Bordeaux et son attractivité dans le monde.

Alain Cougrand en bref
Président de Bordeaux Gironde investissement depuis 2012

Principaux postes occupés

  • Gérant de FUTURAL (début 2014).
  • 2011, création de la société RED invest.
  • Gérant de la SARL JAP Développement et de la SCI ALPEJU (immobilier professionnel)
  • Gérant de la conserverie Alain MARTIN et de la société la Perle du Périgord (1995-2011)
  • Président du pôle compétitivité PROD’INNOV
  • Elu à la CCIB depuis 2011
  • Occupe divers postes à responsabilités au sein d’IBM (1976-1995)

> Ses devises : « Apprendre pour progresser / s’engager pour changer le monde. »

271fe3b406ea27e7d9a8d3ba97de2182HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Vous souhaitez avoir des nouvelles de Bordeaux ?

Inscrivez vous ! Tous les 2 mois, vous recevrez les dernières actualités économiques de Bordeaux

C'est fait !

32 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez32